Premières impressions : Anodyne

Anodyne se présente comme un action-rpg à la Zelda (encore un !) où l’expression « nettoyer une salle » prend tout son sens : en effet, vous voilà armé d’un balai des plus communs et il est possible de déplacer des tas de poussières pour bloquer des espèces de rayons lasers – oui, je sais, ça m’a paru étrange également. Le jeu devrait sortir à l’automne de cette année mais il est d’ors et déjà possible d’y jouer via la démo sur le site officiel des développeurs. D’une quinzaine de minutes, elle vous laisse jouer à ce qui semble être le début du jeu (avec le tutoriel et le premier donjon).

Les similitudes avec Zelda sont plus que nombreuses : le plus évident étant le look général du jeu, en top-down bien pixelisé, jusque dans certains détails du décor (le sprite du personnage, les arbres, le donjon qui fait beaucoup penser au Donjon de l’Est dans A Link to the Past…). Les mécaniques en sont aussi très inspirées : on appuie sur des interrupteurs, on tue tous les monstres d’une salle pour ouvrir le chemin, on cherche des clés… Bref, on est en terrain connu. Conquis, même, tant ce gameplay fonctionne à merveille et l’identité du jeu le rend tout de suite attachant : ce n’est pas vraiment un Zelda, c’est plus dark et torturé, les premières scènes étant à ce sujet très étranges. Notre héros anonyme atterrit dans une zone hors du temps et de l’espace, on peut interagir avec des ordinateurs pour faire disparaître des cubes transparents qui nous bloquent le passage (?); puis un personnage sapé chelou vient nous dire qu’on est l’élu, toussa-toussa. Il nous enjoint fortement à passer un portail qui nous envoie directement sur… une autoroute complètement vide qui, elle, nous mène au premier donjon, un espèce de temple ancien entouré de végétation morte. Lors de notre passage sur l’autoroute, il se passe un micro-évènement mystérieux – vous verrez exactement de quoi je parle en y jouant – qui n’aura aucune influence sur la suite des évènements, mais qui laisse augurer que cet Anodyne ne sera sûrement pas qu’un Zelda-like de plus. Réponse à l’automne !

Le trailer, ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s