Sorties iOS : Clumsy Cat et Pocket Clothier

Un chat « maladroit » et de la gestion de boutique de fringues. Voilà le programme pour les sorties mobiles de la semaine. Ça promet.

Évacuons tout de suite Clumsy Cat, jeu gratuit pas franchement indispensable où vous devez détruire un maximum d’objets dans une maison en temps limité et avec un chat. « Limité » étant l’adjectif clé pour ce jeu puisqu’il se résume précisément à cette action et ce ne sont pas les autres animaux (déblocables moyennant 3€) qui changent réellement la donne. A oublier, donc. D’ailleurs, je ne mets même pas d’image du jeu. Na.

Les développeurs de Kairosoft, ce sont un peu mes chouchous. J’achète religieusement chacun de leurs jeux depuis Game Dev Story et, de façon parfaitement obsessionnelle, je m’emploie à les plier dans tous les sens. Ce sont des jeux de gestion light (1) extrêmement complaisants avec toutes les facettes du capitalisme : on gère un établissement qui doit rapporter des brouzoufs par millions et être le number-one de sa catégorie. A vous de gérer les dépenses et les recettes, d’embaucher (ou de virer) des âmes serviles et de toujours agrandir/équiper votre magasin/village pour atteindre cet objectif le plus rapidement possible. C’est addictif tout de suite, très simple à prendre en main (ça dépend lesquels) et trop meugnon à regarder. Le style graphique est toujours le même depuis le premier jeu mais il est nettement plus fin dans les dernières productions : Dungeon Village, au passage l’un des meilleurs avec Oh! Edo Towns (oui, ce titre est proprement ridicule), est le pinacle de leur style 16bit-pixel. Ce Pocket Clothier est la dernière sortie du studio sur iOS, mais il est disponible sur Android depuis un certain bout de temps, avec d’autres titres encore inédits pour les téléphones de bourgeois amateurs de pommes croquées. Notez que la gamme Android est la plus complète puisque elle comprend tous les jeux iOS plus des exclusivités (temporaires) et un jeu gratuit, Beastie Bay.

Mes préférés (sur iOS) : Game Dev Story (gestion d’un studio de développement de jeux-vidéo, basé sur l’histoire réelle de l’industrie); Hot Springs Story (gestion d’un établissement de sources d’eau chaudes japonais) ; Mega Mall Story (gestion d’un centre commercial, le plus simple pour commencer); Oh! Edo Towns (gestion d’une ville féodale japonaise, plus difficile à prendre en main) et Dungeon Village (gestion d’un village de RPG japonais où il faut provenir aux besoins de héros de passage, avec énormément d’éléments de RPG type customisation de l’équipement et quêtes…). A l’exception du premier de la liste, tous ces jeux vous proposent une zone vide où vous devez choisir l’emplacement de vos boutiques/maisons/routes, sachant que certains bâtiments mis à côté les uns des autres créent des combos très utiles pour augmenter son rendement.

Vous pouvez me croire sur parole : les jeux Kairosoft sont des insta-buys qu’on ne regrette pas. ACHETEZ-LES TOUS, J’AI DIT, BANDES DE COMMUNISTES A MOUSTACHES LENINISTES.

(1) Comme pour le Coca, c’est de l’allégé mais c’est quand même hyper sucré.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s